Mal de gorge - Angine
Il y a 79 produits.

Mal de gorge - Angine

 

En bref – Comme son nom l'indique, le "mal de gorge" se manifeste par des douleurs importantes (picotements, brûlures…) localisées au niveau de l'oropharynx et des amygdales. Il s'agit le plus souvent d'un signe d'infection microbienne aiguë (angine, rhinopharyngite), voire d'irritation (fumées, poussières…) ou de blessure (arête de poisson, croute de pain…).

 

L'angine (et par extension l'amygdalite et la pharyngite) est une inflammation située au niveau de la gorge et accompagnée de fortes fièvres (supérieures à 38°C). Elle est causée dans la majorité des cas (60 à 90 %) par des virus (rhinovirus, adénovirus, coronavirus…) ou plus rarement (10 à 40 %) par des bactéries (streptocoque béta-hémolytique du groupe A…).

 

Les angines virales se manifestent progressivement par de la fièvre et une atteinte graduelle de voies respiratoires, avec toux et enrouement. La dysphagie (difficulté à avaler) est modérée. Elles surviennent généralement toute l'année, chez tous les sujets et guérissent spontanément, en quelques jours, sans complications.

 

Les angines bactériennes débutent brutalement par une forte fièvre, une dysphagie intense avec ganglions et une absence de toux. Elles apparaissent surtout en hiver et au printemps, chez les sujets jeunes (entre 3 et 25 ans) et peuvent, si mal soignées, entrainer des complications rares mais graves (rhumatisme articulaire aigu, scarlatine, glomérulo-néphrites, etc.).

 

L'examen clinique permet généralement de distinguer des « angines rouges », très fréquentes et caractérisées par des amygdales érythémateuses et des « angines blanches », érythémato-pultacées, avec présence d'une pellicule blanchâtre sur la muqueuse pharyngée. Les angines pseudomembraneuses (présence de fausses membranes), ulcéreuses et vésiculeuses sont beaucoup plus rares.

 

La transmission se fait principalement par les contacts oraux et la projection de salive, la contagion cessant de 24 à 48 heures après le début du traitement.

 


Les conseils Granpharma


* Respect des règles hygiéno-diététiques (lavage des mains, mouchoirs en papier) afin d'éviter la propagation de la maladie


* Bien hydrater (boissons chaudes, inhalations, tisanes…), adoucir (bonbons, miel, mucilages…) et protéger (éviter l'alcool, les aliments acides, épicés ou salés, le tabac, les courants d'air et le froid…) les muqueuses enflammées


* Traitement local antiseptique et adoucissant à base de collutoires (Hexaspray®, Collu-hextril®, Drill® Maux De Gorge, Colludol®…), pastilles à sucer (Drill®, Strepsils®, Solutricine®, Hexalyse®, Lysopaïne®…), suppositoires (sels de bismuth: Biquinol®, Pholcone® Bismuth…) et/ou traitement anti-œdémateux à base d’enzyme (alpha-amylase: Mégamylase®, Maxilase®


* Traitement médicamenteux symptomatique à visée antipyrétique et antalgique (paracétamol)


* En cas d'angine bactérienne à streptocoques, une antibiothérapie à base d'amoxicilline (ou céphalosporines voire macrolides, en cas d'allergies aux pénicillines) vous sera prescrite par votre médecin. On pourra y associer des probiotiques pour prévenir les diarrhées éventuelles