Hémorroïdes

 

En bref – Les veines rectales (ou hémorroïdaires), situées dans la paroi du canal de l'anus, drainent le sang veineux du rectum vers le système porte. Pour des raisons encore inconnues, ces veines peuvent parfois se dilater de manière importante et provoquer une inflammation locale connue sous le nom de maladie hémorroïdaire (ou "hémorroïdes").

 

En fonction des veines affectées, on parle d'hémorroïdes externes (au niveau de l'anus), avec douleurs gênantes et démangeaisons, ou internes (dans l'ampoule rectale), avec sensation de rectum "plein" et parfois des saignements. Ces crises, qui touchent jusqu'à une personne sur deux en Europe, évoluent le plus souvent favorablement en moins de 15 jours, mais des complications (caillot, infection…) restent possibles.

 

Certains facteurs comme la grossesse, les menstruations, les troubles du transit intestinal ou la prise de substances irritantes (alcool, épices, laxatifs…) semblent prédisposer à une crise hémorroïdaire.

 


Les conseils Granpharma


* Favoriser les mesures hygiéno-diététiques: bien boire et adopter une alimentation riche en fibres (pour lutter contre une constipation éventuelle), proscrire les aliments gras, épicés et/ou irritants…


* Pratiquer une activité sportive (gymnastique, marche, natation…) en évitant toutefois les efforts de poussée (haltérophilie…) ou la position assise (cyclisme, équitation…)


* En cas de crise, laver localement après chaque selle avec un savon dermatologique (Neutrogena®) ou une solution douce (A-Derma® Exoméga huile nettoyante, Saforelle® Gel lavant doux)


* Traitement local avec crèmes, pommades ou suppositoires à base d'anesthésiques locaux (Sédorrhoïde®), d'anti-inflammatoires (enoxolone, phénazone) ou d'hirudine (Hirucrème®)


* Favoriser la cryothérapie qui a une double action anesthésiante et vasoconstrictrice


* Traitement complémentaire utilisant des veinotoniques (Daflon®, Diosmine 600, Esberiven®, Ginkor® fort, Veinamitol®, Veliten®…), des laxatifs doux et/ou des antalgiques anti-inflammatoires (préférer le paracétamol ou l'ibuprofène; éviter la codéine, constipante et l'aspirine qui favorise les saignements)