Douleurs musculaires
Il y a 84 produits.

Douleurs Musculaires

 

En bref – Ce type de douleur fait généralement suite à un effort musculaire plus intense qu'à l'accoutumée, entrainant l'apparition de courbatures et de crampes ou, dans les cas les plus graves, contractures, élongations, déchirures ou ruptures musculaire nécessitant une intervention médicale.

 

Les courbatures se produisent généralement à la suite d'une activité physique trop intense, réalisée sans échauffement ou entrainement adapté. Les douleurs associées sont maximales un à deux jours après l'effort, surviennent même au repos, et s'intensifient avec la contraction ou l'étirement des muscles. Elles sont directement corrélées à  la libération d'acide lactique dans les tissus musculaires.

 

Les crampes sont des contractions courtes (quelques secondes), involontaires et douloureuses d’un ou plusieurs muscles, entrainants une induration locale et une immobilisation du membre touché. Elles apparaissent plus rapidement que les courbatures, suite à un exercice trop intense ou sans échauffement préalable, une déshydratation (perte d'eau et de sels minéraux) ou une variation hormonale (contraception, grossesse…). Elles peuvent également être indicatrices de certaines maladies (diabète, maladie de Parkinson, maladie de Raynaud, sclérose en plaques, tétanos…).

  

Les conseils Granpharma

 

* Avant toute activité physique, préparer son corps à l'effort par un échauffement systématique, avec étirements complets des zones musculaires concernées

 

* Pratiquer un entraînement progressif dans la durée en évitant tout effort trop brusque

 

* Adapter son alimentation à l'effort physique et boire suffisamment afin d'éviter toute carence en vitamines et minéraux (calcium, magnésium, potassium)

 

* Réduire la consommation d'alcool ou de caféine (boissons énergisantes, café, thé…)

 

* Traitement symptomatique de la douleur par voie orale à base de dérivés salicylés (Aspirine du Rhône®, Aspirine Vit C UPSA®, Aspro 500®...), de paracétamol (Dafalgan®, Doliprane®, Efferalgan®…) ou d'anti-inflammatoires non-stéroïdiens (celecoxib: Celebrex®; diclofénac: Voltarene®; ibuprofène: Advil®, Gelufene®, Nurofen®, Nureflex®, Spedifen®; kétoprofène: Profenid®…)

 

* Traitement local par massage des zones concernées avec une pommade ou gel à effet antalgique et/ou anti-inflammatoire (Advil Gel®, Cliptol Gel®, Nurofen Gel®), chauffant et/ou myorelaxant (Arnican® gel, Arnigel®, Baume Décontractyl®, Baume Aroma®, Lumbalgine®…)

 

Application de pochettes chauffantes (Actipoche®, Antacalm®. Syntholkiné Patch Chauffant®…)

 

Cryothérapie à visée analgésique

 

* En cas de crampes, limiter la prise d'aliments générateurs d'acide lactique (laitage, sucre raffiné…) et envisager un traitement à base de quinine seule (Hexaquine®) ou en association avec l'aubépine, plante myorelaxante (Okimus®)