Diarrhées
Il y a 26 produits.

Diarrhées

 

En bref - La diarrhée est une émission de selles en quantité (> 300 g/j) et fréquence (> 3/j) plus importantes que la normale. Les fèces sont généralement molles ou (très) liquides, avec parfois présence de glaires ou de sang et s'accompagnent souvent, chez le sujet malade, de douleurs intestinales, frissons, sueurs froides et d'une déshydratation importante.

 

On distingue généralement: (1) les diarrhées aigües souvent associées aux gastro-entérites d'origine virale (rotavirus dans 80% des cas, adénovirus, entérovirus…) ou bactériennes, aux allergies alimentaires (gluten, lactose, sorbitol...), aux infections alimentaires (botulisme, salmonellose...), ou à certaines maladies (colite ulcéreuse, rectocolite hémorragique...) et (2) les diarrhées chroniques (durée supérieure à un mois), aux causes multiples (avec ou sans malabsorption).

 


De nombreux médicaments sont utilisés dans le traitement des diarrhées aiguës, certains étant cependant controversés. On distingue classiquement:


* Les ralentisseurs du transit (lopéramide: Imodium®...) inhibant la motricité digestive intestinale;


* Les antisécrétoires (racecadotril: Tiorfan®) diminuant l'hypersécrétion d'eau et d'électrolytes au niveau de la lumière intestinale;


* Les épaississants (attapulgite de mormoiron: Actapulgite®; charbon végétal activé: Carbolevure®; diosmectite et kaolin: Smecta®, Smectalia®...), absorbant l'eau au niveau du côlon et renforçant la consistance des selles. De plus, le charbon et le kaolin fixent les toxines et les gaz de fermentation, réduisant ainsi les ballonnements;


* Les levures (ImoFlora®, Lactéol® , Ultralevure®...) permettant la régénération de la flore intestinale naturelle, la neutralisation de certaines toxines bactériennes et la stimulation du système enzymatique intestinal, limitant indirectement les pertes d'eau;


* Les antiseptique intestinaux (nifuroxazide: Ercéfuryl®…), en cas d'origine bactérienne avérée.

 


Les conseils Granpharma

 

* Prévenir la déshydratation en buvant abondamment des liquides riches en électrolytes (bouillon salé, eau minérale, thé...)


* Adapter son alimentation en privilégiant certains aliments (compotes, bananes, carottes cuites, riz...) ainsi que le sel


* Faire preuve d'une hygiène rigoureuse afin d'éviter la dissémination des agents responsables


* Traiter les symptômes en préconisant l'utilisation du charbon activé


* Demander conseil à votre pharmacien pour un traitement spécifique


* Consulter un médecin si pas d'amélioration rapide (2-3 jours) ou si présence de certains signes associés (fièvre, vomissements, sang ou glaires dans les selles...)