Cholesterol
Il y a 7 produits.

Prix

6 - 36 €

Fabricant

Cholestérol

 


En bref – Lipide indispensable de la famille des stérols, le cholestérol (littéralement "bile solide") est un composant majeur des membranes cellulaires, impliqué dans de nombreux processus biochimiques. C'est notamment un précurseur d'hormones stéroïdiennes (aldostérone, cortisone, œstrogène, progestérone, testostérone…), de sels biliaires, de vitamine D3 (cholécalciférol), etc. Le cholestérol est présent sous forme estérifiée (stérides) dans la plupart des tissus humains, dont le foie, le cerveau et la moelle épinière. Chez l'homme, 75 % du cholestérol organique est synthétisé par le foie, le reste (25 %) provenant de l'alimentation.

 

Après un repas, seule une partie du cholestérol alimentaire est absorbée au niveau des capillaires sanguins de l'intestin, l'excédant étant directement éliminé dans les selles sous forme de coprostanol. Le cholestérol, molécule hydrophobe, est insoluble dans le sang. Il doit donc être associé à un stérol afin de former un corps lipidique (stéride), ce dernier pouvant être transporté sous forme de lipoprotéine sanguine. Une fois délivré au sein des différents organes, le cholestérol est utilisé pour la fabrication de membranes cellulaires. En cas d'excès dans la cellule, il y a stimulation de différents mécanismes d'autorégulation entrainant, soit son stockage sous forme de stéride, soit sa dégradation en acides biliaires au niveau du foie. L'absorption intestinale de cholestérol est inversement proportionnelle à la quantité ingérée: plus on en mange, moins on en absorbe.

  

 

Pour plus d'informations, voir la fiche conseil: Cholestérol



Les facteurs responsables d'un excès de cholestérol incluent:


* Une alimentation trop riche en produits d'origine animale (abats, crustacés, œufs, viandes…) et/ou en graisses saturées (beurre, fromage…);


* Certaine maladies affectant le foie (cholestase…), le pancréas (diabète sucré de type I ou II), le rein (insuffisance rénale, syndrome néphrotique…) ou la thyroïde (hypothyroïdie…) peuvent entraîner une augmentation du taux de cholestérol;


* Des médicaments du groupe des antiacnéiques, contraceptifs oraux ou corticoïdes provoquent une hypercholestérolémie temporaire durant traitement;

 

 

Tout comme le diabète, l'hypertension artérielle et le tabagisme, l'hypercholestérolémie prédispose au développement d'athérosclérose et peut donc engendrer des maladies cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral ischémique, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, infarctus du myocarde…). Le problème majeur de l'hypercholestérolémie est son absence totale de symptôme avant l'apparition des premières complications. C'est une maladie silencieuse qui n'est souvent détectée que lors d'un prélèvement sanguin chez un sujet se sentant en bonne santé. Il est donc souvent difficile de contraindre le "malade" à suivre certaines mesures hygiéno-diététiques ou à s'astreindre à un traitement médicamenteux quotidien.

                    

 

Les conseils Granpharma


* Pratiquer une activité sportive régulière, mais non-intense


* Adopter, avant tout traitement diététique ou médicamenteux, une alimentation saine visant à réduire ou normaliser sa masse corporelle


* Eviter les excès de sucre (bonbons, pâtisseries, sodas…) et/ou de graisses saturées (c'est-à-dire tous les corps gras solides)


* Privilégier les légumes frais et secs, les fruits, le pain, les poissons, ainsi que les matières grasses insaturées (huile d'olive…), constituants principaux du régime méditerranéen


* Favoriser la prise de compléments alimentaires (voir fiche correspondante)


* Bannir le tabac qui favorise la formation de plaques d'athérome et augmente le taux sanguin de triglycérides