Chambres d'inhalation
Il y a 6 produits.

Chambres d'inhalation

 

En bref – Une chambre d'inhalation se présente sous la forme d'un tube de volume variable, interposé entre la bouche du patient (bec buccal ou masque facial) et l'aérosol doseur (orifice terminal adapté à l'embout). Un système de valve s'ouvrant à l'inspiration et se fermant à l'expiration permet une diffusion optimale du médicament dans les bronches, avec diminution de la perte par dépôt dans la bouche et la gorge.

 

Les chambres d'inhalation disponibles sur le marché se distinguent par leur matériau (acier inox ou métal, non électrostatique; plastique, électrostatique) et leur compatibilité avec les nébuliseurs disponibles.


* Elles permettent une administration (1) optimale (diminution du dépôt oro-pharyngé) et (2) facile (ne nécessite pas de coordination particulière mains - poumons) de l'aérosol-doseur. Elles sont donc particulièrement indiquées chez les enfants ou en cas d'administration de glucocorticoïdes (diminution du risque de dysphonie et de candidose oro-pharyngée).


* Elles présentent toutefois un certain encombrement, réduisant leur utilisation hors du domicile, et doivent être nettoyées régulièrement. De plus, elles ne sont pas utilisables avec les systèmes "Turbuhaler" (inhalateurs de poudre).

 

 

Les conseils Granpharma


* Lire attentivement le manuel d'utilisation et demander conseil à votre pharmacien en cas de doute


* Toujours utiliser un embout adapté (l'aérosol et la chambre sont généralement fabriqués par le même fournisseur, certains d'entre eux proposant parfois des adaptateurs universels)


* En cas d'administration multiple, n'effectuer qu'une seule pulvérisation à la fois et pratiquer 5 à 10 respirations avant la bouffée suivante


* Il est recommandé d'administrer le bronchodilatateur béta-2-mimétique avant le glucocorticoïde (la broncho-dilatation rapide favorisant une meilleure pénétration pulmonaire de l'anti-inflammatoire)


* Ne jamais mélanger plusieurs médicaments dans la chambre (risque de perte suite au changement d'embout et/ou d'incompatibilités)


* Rincer la bouche du patient lors de la prise de corticoïdes, afin d'éviter l'apparition de candidoses oro-pharyngées ou de rougeurs locales


* Ne pas utiliser le système chez un enfant qui pleure (respiration irrégulière et très mauvaise déposition du médicament)