Patchs et emplâtres
Il y a 4 produits.

PATCHS ET EMPLATRES

 

 

En bref – La thermothérapie est l'utilisation de dispositifs externes pouvant induire une variation in situ de la température corporelle (de 10 à 40°C) et produire un effet thérapeutique, le plus souvent antalgique. On utilise généralement des coussins, emplâtres ou patchs provoquant un effet chauffant. En cas de variation négative de la température (hypothermie), on parle de cryothérapie.

 

La chaleur induit une vasodilatation locale, entrainant une meilleure oxygénation et une élimination accrue des déchets métaboliques (détoxification) au niveau des tissus et des muscles touchés et, à terme, un apaisement des douleurs liées à leur sollicitation excessive (crampes, contractures, torticolis, etc.). De plus, l'effet vasodilatateur permet, localement, une meilleure absorption de substances antalgiques ou anti-inflammatoires associées.

 


La production de chaleur peut être obtenue de plusieurs manières:

 

1. Pose directe de dispositifs chauffés comme les coussins remplis de graines végétales ou de terre minérale (Cervico® Coussin noyaux de cerise, Sissel® Compresse chaude ou froide aux graines de lin…). Ces enveloppes réutilisables sont à mettre au four micro-onde et à poser sur la région douloureuse préalablement recouverte d'une serviette, afin d'éviter tout risque de brûlure. La diffusion calorique dure environ deux heures.

 


2. Application locale de patchs dégageant de la chaleur au contact de l'air. Dès l'ouverture de l'emballage, le fer contenu dans le pansement réagit avec l'oxygène et provoque un effet thermogène, ce dernier étant accéléré et propagé par la présence de charbon et de sel. Ces dispositifs à usage unique (Aroma® Patchs, Neuriplège® ActivPatch, Syntholkiné® Patchs chauffants, Thermacare® patchs chauffants…) agissent au bout de 30 minutes et produisent un effet chauffant pendant 8 à 12 heures. Ils ne doivent pas être appliqués sur une peau abimée.

 


3. Utilisation de substances irritantes ou révulsives, d'origine végétale (moutarde, piment…), qui agissent en provoquant une inflammation locale et une rétention du sang dans la région affectée.

 

Le cataplasme à la moutarde est un mélange pâteux de farine végétale et d'eau froide, à déposer dans une serviette.

Le tout est alors appliqué sur la zone douloureuse pendant 10 à 15 minutes (éviter le contact avec les muqueuses ou les plaies), jusqu'à ce que la peau devienne rouge. Cette thérapie, réservée aux adultes, ne doit pas se prolonger au-delà de deux jours.

 

Les dispositifs à base de capsaïcine

Cet alcaloïde de type "protoalcaloïde" contenu dans certains piments (Capsicum annuum, C. frutescens…), agit en activant les récepteurs de chaleur de l'organisme et produit localement une sensation brûlante, sans élévation de température. La capsaïcine produirait également un effet antalgique en bloquant de manière compétitive certains neuromédiateurs de la douleur (bradykinines, sérotonine, tachykinines…).

 


 

LES CONSEILS GRANPHARMA



* En raison du risque de brûlure, l'utilisation de patchs et emplâtres chauffants est déconseillée chez les enfants de moins de 12 ans et les personnes âgées


* L'application doit toujours se faire sur une peau saine et non irritée et jamais sur les muqueuses


* Ces dispositifs sont à utiliser sur une durée variant de 15 minutes (cataplasmes à la moutarde) à 12 heures (patchs chauffants)


* Dans certains cas, la chaleur dégagée étant trop forte, une application sur un vêtement est conseillée